WoD Stories 1

8. června 2007 v 20:11 |  Mes Oeuvres / Moje tvorba
Grand carnaval de la vie
† Mascarade des vampires †
Acte Un - Le destin séduisant


New Orleans de la fin du 18éme siècle, un siècle sombre et sal.
New Orleans de la nuit. La ville des voleurs, des dames délicates et délectables, la ville des bateaux passants inaperçus et des marins embrumés, dont les yeux ont vu déjà trop de tristesse et de choses qui auraient restées sectrètes...
New Orleans, englouti dans la brume grise, murmure des pas silentieux et des soupirs obscurs, agité des exclamations droguées venantes des restaurants de luxes et, pire, des cris déchirants, dont l'on ne veut même pas connaître l'origine.
New Orleans pourri des tavernes et des auberges mal famées pleines des péchés mortels.
New Orelans, chaud et froid, doux et mordant. Paris de Nouvel monde. Paris patiné de l'ombre puant de l'absinthe, des cigarettes et de la brandy.
Sur la colline au-dessus de la ville il est difficile de le distinguer. Un ombre plus sombre que la nuit. Mais il y est, il y attend en obserant les rues en bas. Elles sont sombres, comme d'habitude; pleines des ténèbres qui font New Orleans cette ville fatale - elles provident la liberté séduisante d'être inconnu, d'être n'importe qui - le chasseur ou la proie, le pauvre ou le riche. Après avoir goûter cette douceur de la tentation, personne ne regarde le tribut - le tribut d'être une âme noire, de devoir se cacher devant la consience...
La lune s'est enfuite en étant dégoûtée... Les fenêtres restent sombres. Il est patient, il sait bien qu'il peut. Le froid ne le touche pas. Il est déjà trop froid lui-même.
Il ferma à clé. Il jetta on frac et son chapeau haut-de-forme sur le lit.
Bien...
Sa chambre est petite et elle pue des poissons.
Merde ! Pourquoi les cachettes ne sont jamais confortables ?!
La lampe à gaz éclaire la chaise et la table ; il ne veut pas allumer de lumières... Pour son travail noir la nuit est bien claire. Il s'y jette, bien concentré avec une ride de certitude et de pacification entre les sourcils.
Le frappement fit trop soudain et trop sûr en son calme ostentatoire.
Putain ! Qui est ça ?! - cette chambre est aussi bien cachée et personne sauf la bande ne la connaît ! Et la bande ne frapperait jamais. Trahison ?
Il mentirait en affirmant qu'il répondit sans angoisse...
« Oui, j'arrive... » Il se retourna pour aller ouvrir. Mais il était là. L'inconnu habillé d'un costume fin, le visage dans l'ombre.
« Excusez-moi, cher Eric, la porte était ouverte. J'espère que je ne dérange pas. » un sourire distingué fit un trop grand contrast avec sa peau blanche. « J'ai un travail pour vous. »
« Oui ? » Ses jambes lui obéissaient de nouveau, il se mit à verser calmement avec un sourire enjoué et ironique du vin dans deux verres.
Après il vit les yeux de cet étranger.
« Comment vous pouvez savoir que je me laisse engager ? »
« Le professionel comme vous ne demande jamais. »
« Ne dites pas... Je ne travail pour des saints tombés du ciel... »
« Ah ! ma modeste n'est pas importante ! » il s'exclama de nouveau avec un sourire froid. « Il devra vous suffire quand je dis que vos compétences sont connues même parmi la noblesse... »
« Comme professionel je dirait que ça me fait plaisir. »
« Je vois que vous n'êtes pas trop enthousiaste... Veuillez regarder, vous n'avez que deux possibilités - accepter ou laisser tomber. Je suis persuadé que votre angoisse actuelle jouera un rôle.» Eric leva les yeux pour renconter ceux de ce noble silent. Merde...
« Venez à Deux Chats et cherchez Le Baron. » La chambre restait froide après son départ. Eric décida très vite.
Eric attend. La brume s'ouvre pour laisser passer une silhouette noir. Il lève la main pour l'acueillir.
Il y a une seule chose qui pourraît l'excluser. Il ne pouvait pas savoir ce qu'il allait déclancher en décidant de venir.
 

Buď první, kdo ohodnotí tento článek.

Komentáře

1 -wrong password- -wrong password- | 15. července 2007 v 21:16 | Reagovat

HH, odkud mi to jen přijde povědomý? Jinak krásnej secesní ohoz blogu, máš plus.

Nový komentář

Přihlásit se
  Ještě nemáte vlastní web? Můžete si jej zdarma založit na Blog.cz.
 

Aktuální články

Reklama